Aller au contenu

Sylvia Hansel

  • Écrits
  • Musique
  • Podcast
  • Blog
  • Contact
  • La singer-songwriter a d’abord eu l’idée de se faire appeler Sylvia Hanschneckenbühl, pour faire chier les gens qui essaieraient de prononcer son nom. Après quinze années à galérer pour l’inscrire sur les fiches Sacem qui ne comportent pas assez de cases, elle décida que l’idée n’était, au final, pas si bonne. Quinze années au cours desquelles celle que l’on appelle désormais Sylvia Hansel a joué de la basse dans divers groupes parisiens tels que Little Fury, Junkyard, Bellegarde ou Veenus. Elle a également accompagné Agnès Gayraud à la guitare durant les premières années de La Féline.
    Fille spirituelle de Lou Reed (avant le tai-chi) et de Kim Deal (avant qu’elle n’arrête de boire), amoureuse de Brian Eno (avant qu'il ne se coupe les cheveux), Sylvia Hansel a enregistré plusieurs albums d’une indie pop parfumée à la country, fleurant bon l’alcool, le sexe et la nostalgie des choses qui ne sont pas arrivées : Sylvia Hanschneckenbühl Does Not Sing Christmas (2009), Absolute, Kahlua & Baileys (2012), Train Songs (2019), From the Muddy Banks of the Marne et le EP Letterbox (2020).

    Elle est également journaliste et autrice des romans Noël en février, Les adultes n'existent pas et Cannonball.

    Pour Sylvia, la musique n’est pas simplement “du son” et ne se consomme pas. Aimant explorer intimement les chansons, elle propose un podcast où elle parle tantôt de ses propres compositions, tantôt de ses titres favoris, et nous les joue à l’épure, dans son salon.