Aller au contenu

Sylvia Hansel

  • Écrits
  • Musique
  • Podcast
  • Shop
  • Contact
  • Aussi connue sous le nom volontairement imprononçable de Hanschneckenbühl, celle que l’on appellera désormais Sylvia Hansel est venue des hauts fourneaux de la Moselle pour officier dans divers groupes parisiens. Co-leader de Little Fury à l’époque des Rock’n’roll Fridays du Gibus, elle et sa basse ont ensuite envoyé du lourd dans le groupe psyché-pop Bellegarde mené par Jérôme Pichon (Canari). Hansel a également harmonisé avec Agnès Gayraud et l’a accompagnée à la guitare durant les premières années de La Féline, où Ricky Hollywood tenait les baguettes.

    Fille spirituelle de Lou Reed (avant le tai-chi) et de Kim Deal (avant qu’elle n’arrête de boire), amoureuse de Keith Richards et de Brian Eno, la singer-songwriter a enregistré deux albums solo : Sylvia Hanschneckenbühl Does Not Sing Christmas (2009) et Absolute, Kahlua & Baileys (2012). Deux disques d’une indie pop intimiste parfumée à la country, fleurant bon l’alcool fort, le sexe et la nostalgie des choses qui ne sont pas arrivées.

    Journaliste de son état, elle collabore notamment au magazine Gonzaï, et est l’auteure des romans Noël en février (2015, éditions Rue Fromentin), et Les adultes n'existent pas (2018, éditions Intervalles).

    Pour Sylvia, la musique n’est pas simplement « du son », et ne se « consomme » pas. Aimant explorer intimement les chansons, se pencher sur leur genèse, elle propose un podcast où elle parle tantôt de ses propres compositions, tantôt de ses titres favoris, comme pour ouvrir une fenêtre sur l’art du songwriting, et elle nous les joue live, à l’épure, guitare-voix.